Couple Marchant - Henri Martin
Actualité

Saint-Valentin : quand l'amour s'invite dans nos collections

Retour sur les œuvres des musées de la Ville de Paris qui exposent la passion et les ardeurs amoureuses au grand jour…

Le 14 février : c’est la Saint-Valentin. Souvent honnie et méprisée, la fête des amoureux reste pour nous l’occasion de vous  montrer que l’amour a souvent été un sujet d’inspiration inépuisable dans l’histoire des arts.

 

La preuve en images avec cette sélection d’œuvres issues des collections des musées de la Ville de Paris

 

"Vertige" de Denis Etcheverry - Musée Carnavalet

Vertige de Denis Etcheverry - Musée Carnavalet

Vertige de Denis Etcheverry - Musée Carnavalet

Tous droits réservés

Déclenchant un scandale lors de sa présentation au Salon de 1903, le "Vertige" de Denis Etcheverry permit au jeune artiste basque d'accéder à la notoriété en tant que portraitiste mondain.

Ce tableau, dont le souvenir de la conception est clairement décrit par le peintre Lucien Jonas, d'une grande virtuosité cinématographique, connût un succès mondial et fut immortalisé par les reproductions en fac-similé, sur les magazines, en cartes postales, en estampes, sur savonnettes, sur boîte de papier à lettres, sur étiquettes de parfumerie.

"Mars et Vénus" de Bernardino Lanino - Petit Palais

Mars et Vénus

(c) Petit Palais / Roger Viollet

Mars a déposé ses armes et enlace tendrement Vénus dont les yeux sont rivés sur un petit Amour qui mordille une flèche.

Au XVIème siècle, « Les amours des dieux » était une thématique fort appréciée par les commanditaires, mais aussi par les artistes. En effet, puiser dans le répertoire mythologique leur donnait prétexte à peindre des nus féminins et à produire des œuvres à l’érotisme affirmé, sans encourir les foudres de la censure.

"Les amants dans la campagne" de Courbet - Petit Palais

Les amants dans la campagne de Gustave Courbet

(c) Petit Palais / Roger Viollet

Courbet (1819-1877) tient dans ses bras une jeune femme identifiée comme sa compagne, Virginie Binet. La couronne de liserons verts ornant les cheveux de la jeune femme évoque une promenade dans la campagne qui s'achève au crépuscule.

Ce tableau de jeunesse se rattache à la série des autoportraits où Courbet s'est mis en scène tour à tour en désespéré, en amoureux, en violoncelliste, en homme fumant une pipe, en homme blessé ou encore en homme à la ceinture.

 

"Le Baiser rendu" de Jean-Baptiste Pater - Musée Cognacq-Jay

"Le Baiser rendu" de Jean-Baptiste Pater - Musée Cognacq-Jay

(c) Musée Cognacq-Jay / Roger Viollet

Cette toile illustre un des "Contes" de Jean de La Fontaine, "Le Baiser rendu", histoire galante et champêtre narrant les aventures d’un paysan dont un jeune seigneur courtisait la jolie Perronnelle, et qui osa lui rendre la pareille en embrassant sa fiancée.

Le tableau est ordonné comme une représentation de théâtre : le rideau est écarté, le décor de colonnes mis en place devant une toile de fond de paysage.

"Couple marchant" de Henri Martin - Petit Palais

Couple marchant le long du bassin du Luxembourg

(c) Roger Viollet / Petit Palais

Cette esquisse représentant un couple marchant le long du bassin du parc du Luxembourg, peinte par Henri Martin a servi à décorer l'escalier d'honneur de la mairie du Vème arrondissement de Paris.

"Pierrot et Colombine" - Musée Cognacq Jay

Pierrot et Colombine - Petit Palais

(c) Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger Viollet

Ce groupe de porcelaine est composé de deux personnages représentant Pierrot et Colombine.

Ce couple est assis sur un tertre fleuri, habillé de costumes orientaux.

"Le Baiser" de Jules Debois - Petit Palais

Le Baiser de Jules Debois

(c) Julien Vidal - Roger Viollet

Cette statuette en plâtre représente un doux baiser entre une nymphe et d'une faunesse dont les corps sont enlacés.

"Portrait du Thaulow et sa femme" de A.P. Rol - Petit Palais

Portrait de Thaulow et sa femme de Alfred Philippe Rol

(c) Petit Palais - Roger Viollet

Cette peinture est un portrait du peintre norvégien Fritz Thaulow (1847-1906) et de son épouse Alexandra Thaulow.

Le couple est assis en plein air. Thaulow entoure de son bras sa jeune épouse et lui tend des fleurs qui semblent tout juste cueillies.

"Mars et Vénus" - Anonyme - Petit Palais

"Mars et Vénus" - Anonyme - Petit Palais

(c) Petit Palais - Roger Viollet

C’est dans un espace mi-céleste mi-terrestre que prennent place Mars et Vénus.

Le dieu a déposé ses armes, Vénus s’apprête à décroiser ses jambes pour s’offrir à son bien aimé.

La représentation des amours de Vénus et Mars dans un paysage est peu courante. Elle est probablement née au XVIIIème siècle, alors que la peinture de paysages allégoriques et mythologiques était en plein développement.

 

"Les amoureux" de Zadkine - Musée Zadkine

"Les amoureux" de Zadkine - Musée Zadkine

(c) Adagp

L'artiste Ossip Zadkine nous livre sa vision du couple et de l'amoura avec ce dessin au feutre noir.

"L'Amour frivole" de Jean-Frédéric Schall- musée Cognacq-Jay

L'amour frivole de JF Schall

(c) Musée Cognacq-Jay / Roger Viollet

Légèreté et mœurs volages sont dépeints dans cette œuvre qui daterait autour de 1780.

"La Confidence" de JB Carpeaux - Petit Palais

"La Confidence" de Jean-Baptiste Carpeaux

(c) Petit Palais / Roger Viollet

D'après Louise Clément-Carpeaux, première biographe de l'artiste Jean Baptiste Carpeaux, "La Confidence" trouve son origine dans une recherche pour "Daphnis chuchotant à l'oreille de Chloé", sculpture commandée en 1873 par un riche anglais, Lord Ashbburton.

La femme représentée, les jambes croisées, entoure de son bras droit le second personnage et lui chuchote à l'oreille.