Antoinette Sasse

Antoinette peignant le portraitde Paul Geraldy à Beauvallon,fin des années 1930.© Fonds A. Sasse, Musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin (Paris Musées)

Rebelle, résistante et mécène

Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin

12 avril 2016 - 29 janvier 2017

L’exposition « Antoinette Sasse. Rebelle, Résistante et mécène (1897-1986) », est dédiée à une femme d’exception et amie intime de Jean Moulin.

Anticonformiste, Antoinette Sasse (1897-1986) l’est assurément. Rebelle dans sa vie privée : elle divorce de Raymond Sachs en 1933. Parfaite illustration de la garçonne des Années folles, sportive et soucieuse de son image, elle pratique le ski, la natation et conduit sa voiture. Elégante, elle s’habille chez les grands couturiers – Jeanne Lanvin, Lucien Lelong, Maggy Rouff. Son carnet d’adresses richement fourni – hommes politiques, diplomates, banquiers, avionneurs mais aussi artistes – lui permet de fréquenter le Tout-Paris. S’affirmant comme une peintre fauviste, amie de Léger, de Soutine, de Friesz et de Van Dongen, Antoinette Sasse expose dans différents salons. Femme d’affaires avisée, elle fait fructifier la fortune dont elle a hérité et s’assure un train de vie exceptionnel. Résistante dès l’été 1940, elle devient une assistante précieuse pour Jean Moulin qui, limogé de ses fonctions de préfet, s’installe dans le Midi à Saint-Andiol où il oeuvre pour la Résistance. En plus de cela, Antoinette Sasse travaille en 1942 pour le réseau Gilbert dirigé par son beau-frère, le Colonel Groussard. Après la guerre, elle met sa ténacité au service de la recherche de la vérité sur l’arrestation de Jean Moulin jusqu’à ce que justice soit rendue. Son combat pour la mémoire
du grand résistant l’amène à léguer toute sa fortune à la ville de Paris pour réaliser le musée Jean Moulin inauguré en 1994.

#museesleclercmoulin

Espace presse

Informations pratiques

Tarifs:
informations à venir