Histoire des expositions des musées de la Ville de Paris

"Les grandes expositions des musées de la Ville de Paris" ont fait l'objet d'un colloque les 11 et 12 mars 2016 organisé par Paris Musées et l'Institut National d'Histoire de l'Art.

Ce colloque tente de « dessiner une coupe » des grandes expositions de la Ville de Paris, où elles ont souvent joué un rôle moteur. De l’exposition Toutânkhamon en 1967 au Petit Palais, devenue mythique, aux expérimentations les plus récentes de l’ARC/musée d’Art moderne, elles ont porté un rapport d’émulation, voire de compétition, avec les grands musées de l’État, face auxquels ceux de la Ville affirmaient leur vitalité et des partis-pris autres. 

Le colloque a été organisé selon quatre thématiques réparties sur autant de demijournées :

  • De l’exposition des oeuvres d’art mutilées en 1916 au Petit Palais, aux expositions du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, l’Art en guerre en 2013 ou Unedited History en 2014, les expositions font face à l’histoire et font aussi l’histoire.
  • Des liens complexes ou privilégiés entretenus par des musées avec certains pays (Allemagne, Italie) jusqu’au rôle joué sur le plan national (Toutânkhamon et le canal de Suez), les expositions sont porteuses d’une mission diplomatique ou en sont les témoins, à l’instar de l’exposition L’Art de la Paix en préparation au Petit Palais.
  • L’histoire des expositions, souvent pionnières des musées parisiens, et les traces qu’elles ont laissées, des bâtiments devenus pérennes (Petit Palais, musée d’Art moderne) aux catalogues, archives et impacts sociétal et artistique.
  • Les expositions connaissent une mutation, avec l’apparition des commissaires extérieurs, la dialectique entre ces événements éphémères et les parcours des collections permanentes, et l’importance croissante de la médiation et des outils multimédia

Découvrir toute la programmation du colloque