Monument pour un chien

Cette terre cuite en forme de monument funéraire miniaturisé n'est pas unique dans l'œuvre du sculpteur dont on connaît également le Mausolée de Ninette (Nancy, musée historique lorrain) et le Mausolée de Fifi (Ecouen, musée national de la Renaissance). Cette inspiration révèle l'engouement de la société à la fin du XVIIIe siècle pour l'animal domestique. Le financier et amateur d'art Bergeret de Grandcourt commanda cette œuvre à Clodion ; il conjuguait ainsi son amour à la fois pour l'art et pour les animaux. On sait en effet qu'il commanda également au peintre Vincent le portrait de sa levrette Diane (Besançon, musée des Beaux-Arts) et à Jean-Baptiste Huet celui de son caniche (exposé au Salon de 1769).